Catégorie : Environnement

Bargny: L’impact des récifs artificiels sur la pêche

Située à 30 km de la capitale Sénégalaise (Dakar), la ville côtière de Bargny a une économie essentiellement rythmée par la pêche. Classée parmi les secteurs les plus dynamiques de l’économie, cette pêche est aujourd’hui menacée au Sénégal. Dès lors, la gestion durable et la restauration des ressources halieutiques sont devenues primordiales, à l’heure où



Audio-Doc:Les Sénégalais disent non au charbon

La MARCHE MONDIALE POUR LE CLIMAT qui regroupe des citoyens et des communautés affectées par le dérèglement climatique, était prévue dans tous les pays, le 29 novembre 2015, quelques heures avant l’arrivée des chefs d’État à Paris pour le sommet. Au Sénégal cette date coïncide avec le Grand Magal de Touba qui mobilise des millions



COP21 : Des enseignants outillés sur l’impact des centrales à charbon

Un atelier de partage et de plaidoyer sur les centrales à charbon a été organisé par Waterkeeper Sénégal ce 12 décembre 2015.Cette rencontre qui a regroupé les enseignants des localités de Bargny, Kayar, et Mboro et quelques personnes ressources, a été pour ces activistes, une occasion pour mieux comprendre les impacts du charbon. Apres  la



#Cop21 Sn : Revivez la Marche pour le Climat à Bargny

La Marche Mondiale pour le Climat, qui regroupe des citoyens et des communautés affectés par le dérèglement climatique, était prévue dans tous le pays. Au Sénégal, la marche s’est déroulée à Bargny, ce 21 novembre 2015. [View the story « #Cop21 Sn : revivez la Marche pour le Climat à Bargny » on Storify]



Le ‪réchauffement climatique expliqué en vidéo animée ‪#‎Cop21‬

Dans son acception commune, ce terme est appliqué à une tendance au réchauffement global observé depuis le début du xxe siècle ».



Emission: Cheikh Fadel Wade parle de la centrale a charbon de Bargny

La lutte contre l’installation de centrales à Charbon à  Bargny est devenue une activité principale chez certaines personnes. Regroupées au sein d’un collectif, ces personnes usent tous les moyens pouvant leur permettre de mettre  fin aux travaux de ces établissements jugés dangereux. Cheikh Fadel Wade, coordinateur du Collectif des Communautés Affectées par les Centrales à



La valorisation des déchets, une alternative pour lutter contre l’insalubrité à Rufisque

Ayant ravi la  palme à Kaolack en matière d’insalubrité, comme disait un confrère, la ville de Rufisque est  toujours à la quête d’un mieux-être. Les  équipes municipales qui se sont succédées à la tête de cette institution, ont tenté mille et une solutions mais en vain. Pour apporter une réponse concrète aux besoins des  collectivités



Inceste environnemental : Le Sénégal viole sa propre fille

La métaphore risque de choquer plus d’un,  mais il en est ainsi. Toujours cité en exemple en matière de respect des normes, le Sénégal  a pourtant produit des lois qu’il ne respecte pas.  Pour combler son déficit énergétique, l’Etat du Sénégal veut installer des centrales à charbon dans une petite contrée lébou  appelée Bargny, une



Centrales électriques à charbon : «Bargny est ironiquement victime de la richesse de son sous sol »

Située à 35 kilomètres de la capitale du Sénégal, la ville de Bargny risque d’abriter deux centrales électriques à charbon malgré l’opposition des populations. D’ailleurs le collectif qui porte ce combat est actuellement à Saly, pour deux jours de renforcement de capacité. Cet atelier  qui a démarré ce 08 décembre 2014, est l’occasion pour les



Bargny risque de disparaître, le savez-vous ?

La mer phagocyte de plus en plus la petite ville de Bargny. D’ici quelques années les quartiers populaires de Bargny Guedj risquent d’être que de tristes souvenirs. Wallaay ! Sous l’effet d’un long processus d’érosion, la plage de Bargny a fini par laisser place au sable noir.