Contribution : ENERGIES RENOUVELABLES VS ENERGIES FOSSILES

Nous allons essayer de faire une petite étude comparative pour mieux apprécier le meilleur investissement en matière énergétique entre le solaire et le charbon. Pour mieux appuyer notre étude de cas nous allons nous référer aux 02 projets suivants : la centrale solaire de Bokhol et la centrale au charbon de Bargny.

1/ La centrale solaire de Bokhol :

Financement du projet : 45% du projet est détenu par des investisseurs sénégalais (la Caisse des Dépôts et Consignations du Sénégal détient aux côtés d’investisseurs privés sénégalais 45% des fonds propres du projet), plus un prêt fourni par Green Africa Power (GAP) qui est une initiative des gouvernements du Royaume-Uni, du Danemark et des Pays-Bas, également soutenue par plusieurs prêteurs multilatéraux, dédiée aux investissements dans les projets d’énergie propre en Afrique.

Capacité installée : 20 MW Entre autres avantages : 25 000 tonnes de CO2 évitées par an; allocation de 2% des revenus du projet et de l’intégralité des crédits carbone aux communautés locales; 40% des emplois créés réservés aux communautés locales ; priorité donnée aux femmes pour les emplois et activités économiques liés au projet

Durée du projet : GreenWish a achevé le développement, la structuration et le financement du projet en 12 mois et Vinci Energies l’a construit en 8 mois soit en moins de 2 ans tout le projet est bouclé

Coût du projet est estimé à 26,23 millions EUR soit 17,20 milliards FCFA

 

2/ La centrale électrique à charbon de Bargny :

Les 02 principaux promoteurs : Nykomb Synergetics (Suéde) et Quantum Power (0 promoteur sénégalais) Financement : prêts bancaires (BAD, FMO, BOAD, CBAO).

Coût initial du Projet = 118 Milliards de FcfA + surcoût dû aux retards (10% du projet soit 10 milliards) Coût total approximatif = 128 Milliards Capacité installée à terme = 125 MW Durée du projet : indéterminée et non maîtrisée à ce jour Inconvénients: émissions de polluants dangereux et toxiques (dioxyde de soufre (SO2), PM, Oxydes d’azote (NOx), dioxyde de carbone (CO2) etc..poussières, le bruit et le stress hydrique (forte quantité d’eau douce consommée (SDE), rejet en mer des eaux de températures plus élevées (perturbation milieu marin)

Consommation : 400 000 T/an de charbon (dépotage et transport du charbon du PAD jusqu’à Bargny par des centaines de camions, le site de transformation de produits halieutiques où plus de 1000 femmes travaillent se trouve dans le périmètre de sécurité de la centrale à charbon du coup toutes ces femmes vont perdre leur travail. Cette centrale est construite dans le site de Miname 1 et 2 initialement prévus pour loger les victimes de l’avancée de la mer. D’ailleurs la commune de Bargny avait attribué sous l’autorisation du préfet 1433 parcelles aux victimes de l’avancée de la mer.

APPRECIATIONS :

Avec 17 milliards FCFA on a 20 MW en énergie renouvelable (propre) D’où donc le coût d’une centrale solaire de 125 Mw équivaudrait à (17×125)/20)) = 106,25 Milliards.

Autrement dit avec 106,25 milliards on peut produire 125 Mw en énergie solaire alors qu’avec UN INVESTISSEMENT de plus de 118 Milliards FCFA, la CES n’arrive toujours pas à produire 125 Mw avec en prime l’énergie fossile la plus polluante à savoir le charbon.

CONCLUSION :

Il est démontré qu’avec une bonne maîtrise des nouvelles technologies en matière d’énergie renouvelable, une centrale solaire est moins onéreuse qu’une centrale à charbon.

ENSEIGNEMENT : Aujourd’hui les énergies vertes (solaire) sont moins onéreuses que les énergies sales.

 

Cheikh A T Gueye

 

The following two tabs change content below.