DeCOALonise Africa: Libérons-nous des combustibles fossiles

La journée Africaine contre le charbon et les énergies fossiles a vécu ce 25 mai 2018 au Sénégal grâce a une initiative régionale appelée DeCOALonise Africa. Sous la houlette du Réseau de associations pour la protection de l’environnement (RAPEN), les communautés affectées par la centrale a charbon de Bargny se sont réunies a nouveau pour réaffirmer le #DOUFI_TAKKEE.

Malgré la faim et la chaleur du vendredi soir, les Bargnois ont massivement répondu à l’appel du Comite de la campagne DeCOALonise Sénégal. Cet après-midi a permis aux communautés affectées d’échanger et de sensibiliser le gouvernement du Sénégal et ses partenaires financiers, l’opinion nationale et internationale, sur les dangers de la centrale a charbon qui brule le cœur de Bargny.

Plus de 30 événements ont ce 25 Mai 2018 et au cours desquels les personnes les plus touchées par les projets de combustibles fossiles et les impacts du changement climatique ont pu faire entendre leur voix auprès de ceux au pouvoir.

Cette mobilisation a coïncidé avec les réunions annuelles de la BAD prévues à Busan, en Corée du Sud. Une occasion de dénoncer le rôle controversé des institutions financières africaines et non africaines comme la BAD dans le financement de projets d’énergie au charbon, mais aussi d’attirer l’attention des peuples et des leaders africains sur les dangers que le développement du charbon continue de poser sur le continent.

A Bargny, les populations sont de plus en plus inquiètes avec les pénuries qui s’enchainent depuis l’accélération des travaux de la centrale. Et cette situation me fait penser a ce qui se passe en Afrique du Sud. Les témoignages de Nhlanhla SIBISI de l’équipe de campagne pour le climat et l’énergie de Greenpeace Afrique à l’occasion de cette journée ne sont pas à négliger.

« La dépendance presque complète de l’Afrique du Sud vis-à-vis du charbon pour l’électricité exerce des conséquences graves sur l’eau. Pour protéger notre droit à de l’eau potable propre et accessible, nous devons nous libérer du charbon. Des projets irrationnels très gourmands en eau comme Thabamesti doivent être arrêtés. Il existe des alternatives efficaces au charbon mais aucune alternative à l’eau. »

La campagne DeCOALonise Sénégal est lancée dans le cadre d’une initiative régionale appelée DeCOALonise Africa. Elle a pour objectif d’amener les États africains à arrêter l’utilisation des énergies fossiles comme le charbon, prouvé être un combustible très dangereux pour les communautés et l’environnement déjà ultra-vulnérable aux changements climatiques.

Ndogou de Sensibilisation

 

The following two tabs change content below.