Bargny ensemble pour dire non à une « Sococim qui doit moderniser ses installations»

Implantée au Sénégal depuis 1948, la cimenterie que je surnomme la beauté du Diable n’a aucun respect pour l’environnement. C’est une répétition, mais c’est toujours pédagogique surtout quand on a affaire à un élève qui semble faire la sourde oreille malgré les nombreuses interpellations des populations.

Une personne avec des yeux blancs, propres et sains, je n’en vois presque plus dans cette contrée ironiquement victime de la richesse de son sous-sol.

Et si nous ne faisons pas quelque chose contre sa pollution sonore, la prochaine étape sera de voir à Bargny, des personnes atteintes d’otite ou complètement sourdes. Maintenant c’est devenu une tradition.Tous les vendredis, la cimenterie la plus archaïque  au  Sénégal, en plus de fissurer les murs, tympanise les honnêtes citoyens avec des mines à un sou.

On dirait que les dirigeants de cette « beauté du diable » (appartenant au groupe Vicat), ne savent pas encore que « l’industrie cimetière n’est plus polluante. Nous ne demandons pas sa délocalisation, mais la Sococim doit moderniser ses installations avec des filtres électrostatiques fonctionnelles au niveau de l’usine. L’époque des mines à effet acoustique fort, est dépassée. Elle doit à l’instar de ses concurrents abandonner ces mines» a rappelé l’Ingénieur Tamsir Mbengue à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement célébrée à Bargny.

Abondant dans le même sens, l’ancien ambassadeur victime de l’agression quotidienne de cette cimenterie que j’ai du mal à citer, dénonce une énième fois cette situation qui va de mal en pis. «La sococim a tout pollué. Cette zone qui était verdoyante, a perdu de sa floraison. Tous les types de maladies sont récurrentes à Bargny, sans oublier l’état de décrépitude de nos maisons. J’ai réhabilité ma maison et même pas plus de 5 ans les fissures sont déjà visibles» rappelle l’imam Mamadou Diouf.

L’environnement, une priorité pour le Goupe Vicat (Ay Door leu rek)

Un extrait de ce qu’a dit le groupe Vicat (Pour plus d’infos)

« Ainsi, le groupe Vicat intègre le respect de l’environnement dans chacun de ses projets d’exploitation tout au long de la durée de vie de la carrière, de la sélection du terrain et les études de faisabilité à sa restitution après exploitation sous forme de terrains agricoles ou reforestés, de plan d’eau ou bien de mosaïque de milieux naturels.
C’est de l’élaboration de dossier administratif de demande d’autorisation, que les projets voient le jour en collaboration avec les populations, élus locaux et associations naturalistes. Toutes les composantes environnementales sont prises en compte, protégées ou mises en valeur. »

Ce ne sera pas facile, mais je suis convaincu que l’engagement dont les bargnois font montre depuis quelques temps, sera déterminant pour faire reculer ce géant qui n’a pas honte de tuer à petit feu, les populations de la localité qui lui a fourni toute sa richesse et sa notoriété.

Je sais pas c’est pour quand. Mais lors que je  serai grand et capable de construire une maison, j’irai voir Dangote ou Layouse.

The following two tabs change content below.